Coronavirus: quelles conséquences pour les travailleurs frontaliers?

Depuis le 16 mars, la Suisse est en état d’urgence. Le Conseil fédéral est seul aux commandes pour faire face à l’avancée de l’épidémie de Covid-19 dans les 26 cantons de la confédération. Parmi les premières décisions prises par Berne: le rétablissement des contrôles aux frontières avec l’Union européenne. Or la Suisse compte quelques 325’000 travailleurs frontaliers, dont plus de 177’000 Français*. Des mesures ont rapidement été mises en place par les autorités des deux pays pour garantir leurs droits: sont-elles efficaces et suffisantes? Etat des lieux.

Chaque jour, plusieurs dizaines de milliers de Français continuent de franchir la frontière avec la Suisse. Ils travaillent dans les domaines de la santé et de la sécurité ou dans les commerces alimentaires et de première nécessité… Pour pouvoir entrer sur le sol helvétique, ils doivent désormais montrer patte blanche et prouver qu’ils travaillent bien en Suisse, documents à l’appui.

En un mois, la confédération a fermé plus de 130 postes-frontières dans tout le pays, dont 26 à Genève, pour réguler et canaliser le trafic frontalier. Une situation inédite depuis l’accord sur la libre circulation des personnes signé en 1999 entre la Suisse et l’Union européenne qui est entré en vigueur en 2002.

Soutien au personnel de santé

Douane de Bardonnex le 17 mars. (Keystone)
Douane de Bardonnex le 17 mars. (Keystone)

Première conséquence: le trajet domicile-travail a été considérablement ralenti. Les premiers jours qui ont suivi le rétablissement des contrôles aux frontières ont été marqués par la formation de longues files d’attente et de bouchons s’étalant sur plusieurs kilomètres. Pour pouvoir franchir la douane, les frontaliers ont donc dû s’armer de patience, comme en témoigne Domitille**: «En temps normal, je mets 20 minutes pour aller travailler. Au début, cela m’a pris jusqu’à 4 heures…» Cette mère de famille française travaille comme infirmière dans les soins à domicile à Genève depuis quinze ans.

Aujourd’hui, elle bénéficie d’un passage prioritaire, grâce au macaron mis en place par les autorités du canton, dès le 19 mars, en concertation avec les préfectures de l’Ain et de la Haute-Savoie pour faciliter le passage du personnel de santé. «Le macaron permet d’emprunter une voie prioritaire», explique Domitille, «on passe directement, sans attendre, donc on arrive à l’heure au travail; c’est beaucoup mieux!» Des mesures similaires ont été prises dans les autres cantons voisins de la France, comme le Jura, où un poste-frontière est réservé exclusivement au personnel soignant.

Au total, plus de 30’000 frontaliers français travaillent dans le domaine de la santé en Suisse, représentant plus de 60% des effectifs dans certains établissements publics. La crainte de leur réquisition par les hôpitaux français avait été soulevée par les autorités fédérales au début de la crise, mais elle a rapidement été levée, comme le rappelle l’ambassadeur de France en Suisse, Frédéric Journès: «il fallait garantir la continuité et la solidité du système. Une circulaire du premier ministre, Edouard Philippe, a été transmise en ce sens au Conseil fédéral et aux autorités des cantons.» Tous les frontaliers de la santé peuvent également bénéficier du service d’accueil et de garde de leurs enfants assuré par les établissements français.

Lire la suite de l’article publi´é le 10 avril 2020 sur le site internet de Bilan :
https://bilan.iwf.io/economie/coronavirus-quelles-consequences-pour-les-travailleurs-frontaliers

Publié par laurewag

Journaliste correspondante à Genève (Suisse)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :